top of page

Déjeunez avec Mgr Denis Moutel

Dernière mise à jour : 29 févr.



À l’occasion de l’Assemblée Générale de l’Hospitalité Notre Dame de Lourdes, le 3 mars à Plouasne, Mgr Denis Moutel Évêque de Saint Brieuc et Tréguier, partagera un repas convivial avec les paroissiens du Pays d’Évran.


Retraite aux flambeaux à Notre-Dame de Lourdes



L’Hospitalité diocésaine Notre Dame de Lourdes :
 

« L’Hospitalité diocésaine Notre Dame de Lourdes est l’association qui organise chaque année en septembre la participation au pèlerinage diocésain à Lourdes pendant une semaine d’environ 250 personnes malades, handicapées ou dépendantes. Pour le faire, elle compte chaque année sur le service d’approximativement 500 hospitaliers et hospitalières bénévoles. Elle est organisée par zones correspondant plus ou moins à un arrondissement » explique Louis Boüan, suppléant de Jean-François LE LO, délégué pour le secteur de Dinan.

 

Messe à 10 h 30 en l’église de Plouasne :
 

Mgr Denis Moutel, célébrera l’office religieux dominical habituel – tous les 15 jours, en alternance avec l’église saint Pierre d’Évran – à 10 h 30. en l’église de Plouasne.



Michel Daugan, Maire de Plouasne, Mgr Denis Moutel, Arnaud Carré, Maire de Le Quiou, à Plouasne, en juin 2014.



Repas à la Salle Dériole :

 

Vers 12 h 30. Un repas convivial sera servi à la salle Dériole de Plouasne.

La participation aux frais pour ce repas a été fixé à 18 €. Il n’est pas nécessaire d’être membre de l’Hospitalité Notre Dame de Lourde, pour participer au repas. Il convient de s’inscrire à l’avance, auprès de Jean-François LE HO. Appelez pour réserver vos places au : 06.03.67.08.05.

 

Assemblé Générale Annuelle :
 

Vers 14 heures 30 se tiendra l’Assemblée Générale de l’Hospitalité Notre Dame de Lourdes. Tout le monde peut assister en spectateur à l’A.G. mais seuls les membres à jour de cotisation pourront participer aux votes. Il est possible d’adhérer à l’association, sur place. Le montant des cotisations a été fixée, pour 1 an, à 20 €. Une cotisation pour les ménages est fixée à la somme de 30 €. Pour tous renseignements complémentaires, il convient de s’adresser à Monsieur Jean-François LE HO, en appelant au : 06.03.67.08.05.



But de l’Hospitalité Notre Dame de Lourdes :

 



Les pèlerins viennent très nombreux accompagnés par les bénévoles de l’Hospitalité Notre Dame de Lourdes.


Le but essentiel pour les bénévoles de l’Hospitalité Notre Dame de Lourdes, consiste à accompagner les pèlerins à mobilité réduite ou dont l’accompagnement nécessite la présence d’une tierce personne.

L’association a besoin de personnes volontaires pour devenir hospitaliers bénévoles. En participant au repas de Plouasne, vous pourrez échanger avec des hospitaliers et partager avec eux leur expérience. 


 Pèlerinage à Notre Dame de Lourdes :

 

C’est dans la grotte de Massabielle, qu’en 1858, la Vierge Marie est apparue, à 18 reprises, à Bernadette Soubirous. La jeune fille a, sur les indications de la mère de Jésus-Christ, a découvert une source dont l’eau est considérée, depuis lors, comme miraculeuse, par les croyants.

Avant le récit de Bernadette Soubirous, la grotte n'était pas très bien considérée - c'était un lieu peu fréquentable, appelée par les paysans locaux la "Tute aux cochons" car on y parquait des porcs.

Mais bien souvent, dans l’imaginaire des habitants des régions montagneuses, les grottes sont des lieux de maléfices et de superstitions diverses. Des sorcières et des succubes malfaisants.


En 1861 ; l’Évêque de Tarbes, Mgr Bertrand-Sévère Laurence, rachète la grotte à la commune de Lourdes, avec l’intention d’y faire construire un édifice de pèlerinage, pour accueillir les très nombreux visiteurs.

Le 4 avril 1864 est inaugurée une statue de la Vierge Marie, haute de 2 mètres, sculptée dans un bloc de marbre de Carrare. Sur le piédestal de la statue apparait le nom du sculpteur : Joseph-Hugues Fabisch.

Son œuvre est placée dans une cavité secondaire naturelle de la roche, nommée "niche des apparitions".

Lors de l’inauguration, l’Église a organisé une procession qui a réuni plus de 20.000 pèlerins. Le couronnement de la statue a lieu le 3 juillet 1876, en présence du Cardinal-Archevêque de Paris, de trente-trois Archevêques et Évêques, sous les regards de près de cent mille fidèles.

Au pied de la statue est inscrit en arc de cercle la phrase en occitan "Que soy era Immaculada Counceptiou" (Je suis l'Immaculée Conception) prononcée par la Vierge Marie, à Bernadette

Mais, l'inscription de cette mention ne date que de 1913.


Vêtue d'un voile blanc, d'une robe blanche retenue par une ceinture bleue retombant en deux larges rubans. Elle a une rose à la couleur d'or qui s'épanouit sur chaque pied. Un chapelet à chaîne d'or et à grains blancs, tombe de ses mains jointes.

La statue a été restaurée en 1996.

Il convient de noter que Bernadette Soubirous, n'a jamais été pleinement satisfaite d'aucune des représentations de la Vierge qui lui est apparue. Notamment de cette statue, ne lui plaisait pas vraiment.



Entre 1866 et 1907, plusieurs constructions sont érigées pour améliorer l’accueil des pèlerins qui viennent de plus en plus nombreux, provenant du monde entier.


Dans les années 1950, l’Évêque de Tarbes et Lourdes, Mgr Pierre-Marie Théas, fait aménager le site à l’occasion de la célébration du centenaire des apparition, qui sera célébré en 1958..

La sacristie, construite en 1874 et qui cachait la grotte à une partie de l'assistance, a été démolie pour être remplacée par une autre, plus petite, qui s'enfouit dans le rocher. Dans un même souci de dépouillement, les grilles très hautes, la chaire monumentale et les ex-voto (béquilles, corsets, cannes, appareils orthopédiques évoquant les guérisons) suspendus sur un câble d'acier sont retirés.

Au cours du Second Empire et jusqu’à la Guerre de 14-18, les milieux Catholiqus mènent de nombreuses actions pour faire de Lourdes, un lieu de pèlerinage reconnu dans le monde entier. C’est une manière de revanche sur les épisodes révolutionnaire et anticléricaux depuis 1789.



Basilique Notre-Dame-du-Rosaire


Deux basiliques ont été bâties à Lourdes. La 1ʳᵉ fut bénite le 16 juillet 1883.

Devenue trop petite pour accueillir les très nombreux pèlerins, Notre-Dame-du-Rosaire,a été édifiée au tout début du XXᵉ siècle.



Notre Dame de Lourdes, haut-lieu de tourisme :

 

Il n’est pas nécessaire d’être croyant ou catholique pratiquant pour visiter Lourdes, qui est magnifique.


. Il convient de dépasser le cliché – sommaire et malveillant – des "marchands du temple" que seraient les boutiques de vente de souvenirs.

Ces vendeurs existent, dans la rue principale de la ville, uniquement parce que les pèlerins, en très grand nombre, veulent absolument revenir chez eux avec des souvenirs de leur passage à Lourdes. Leurs familles, souvant pauvres vivant dans des pays lointains, demandent des médailles comémoratives et des flacons d'eau bénite.

La ville – et au-delà, tout le département des Hautes-Pyrénées, en Pays Bigoudan, est très riche de patrimoine, religieux ou historique. La gastronomie locale est très fameuse. La proximité de Biarritz et de la Côte Basque est un atout supplémentaire.


Ne vous en privez pas !





Mgr Denis Moutel : Un visiteur assidu du Pays d’Évran.

Mgr Denis Moutel à l'écoute des enfants à Plouasne en juin 2014, por connaître leurs avis




Denis Moutel est né le 6 janvier 1952, à Ancenis, en Loire-Atlantique/ Il est le cinquième d’une fratrie  de huit enfants. Son père, Maurice Moutel était médecin. Il fut  maire d'Ancenis et conseiller général (1965-1970). Son épouse, est née Madeleine Boutin.


Après son ordination à la prêtrise, il a exercé le ministère de curé de la paroisse de Notre-Dame-de-Toutes-Joies, à Nantes. Il assuré le rôle de délégué épiscopal pour la pastorale des jeunes.

Puis, en 2003 il a été nommé Vicaire Épiscopal et en 2004 Vicaire Général.

De 2003 à 2006, Denis Moutel a été délégué épiscopal de l’apostolat des laïcs.


Le 20 août 2010, il est nommé Évêque de Saint Brieuc et Tréguier. C’est le 10 octobre de la même année, il est consacré par Pierre d’Ornellas, Archevêque de Rennes.

Au sein de la Conférence des Évêques de France, en 2011, il est élu Président du Conseil pour la pastorale des enfants et des jeunes. Actuellement, il est Président du Conseil financier et du Conseil pour les Affaires économiques, sociales et

juridiques.


Visites en Pays d'Evran :

On ne compte pas les visites de Mgr Denis Moutel en Pays d’Évran. Pour les dernières années, entre autres, le 20 mars 2016, à l’invitation de Françoise Hédé, Maire de Tréfumel, il est venu bénir l’église sainte Agnès à l’occasion de sa rénovation, qui a été menée à bien par Francis Reynès, ancien Maire de Tréfumel. Cette magnifique petite église romane dant les fondements sont datés du XIème siècle, est décorée par une série de statues en bois polychrome, classées à l'inventaire du patrimoine de 1956.



Bénédiction de l'église sainte Agnès de Tréfumel, de style roman, dont l'origine remonte au XIᵉ siècle.



Il s'est déplacé également à Plouasne, pour rencontrer les paroissiens et boire avec eux le verre de l'amitié, à l’invitation de Michel Daugan, Maire de Plouasne et Conseiller Départemental du Canton de Lanvallay. Il est venu dire la messe, en l'église de Plouasne, en juin 2014.



Mgr Denis Moutel et Arnaud Carré, Maire de Le Quiou le 17 juillet 2021, lors de l'inauguration de l'église rénovée.


Le 17 juillet 2021, C’est Arnaud Carré, Maire de Le Quiou, qui a invité Denis Moutel a célébré une messe pour l’inauguration de l’église du village, dont le clocher et les vitraux, ainsi que d’autres éléments, avaient été restaurés.

Le maire du petit village du Pays des Faluns avait accueilli l’ecclésiastique par ces mots : « Il y a plus de 150 ans, des femmes et des hommes ont souhaité réaliser cet édifice, en pierres des Faluns. Cette église construite en 1864, bénite en 1866, remplace une plus ancienne, de construction romane., qui était semblable à ces voisines comme Tréfumel ou Saint Madin ».



À cette occasion, Mgr Denis Moutel m’avait accordé une interview dans laquelle il s’était déclaré favorable à la vaccination anti-Covid 19, en plein débat sur la vaccination, avec des gens farouchement opposés.

Cette interview a été publiée dans les colonnes du N° 3935 du Petit Bleu des Côtes-d'Armor, datée du 22 juillet 2021. (voir encadré ci-dessous)

 



Luc Boutet





Regarder les vidéos :




Vues de Lourdes





Regarder une interview de Mgr Moutel










_________ ( Publicité ) ___________________________________________________




C'est l'histoire de Manon, 28 ans, Provençale, maman de 2 petites filles, veuve - son mari a été tué par un chauffard ivre et bourré de cocaïne - qui rencontre Ludovic, avec qui elle pense refaire sa vie. Elle l'installe chez elle. Elle est professeure des écoles et habite dans le 15ᵉ arrondissement de Paris.

Alors qu'elle croit avoir trouvé un "papa" à Lou, 8 ans et Fleur, 6 ans, son nouveau compagnon un soir où il était saoul, l'assassine à coup de poings et de pieds.

La Cour d'Assises de Paris, va-t-elle condamner lourdement Ludovic Charn, auteur de ce terrible féminicide ou son Maître Chantemerle, son Avocat retors, va-t-il le faire acquiter ?

En format e-book 3,99 € sur Amazon et à la FNAC.
Directement auprès de l'auteur : 1,99 €
06.66.64.84.45 ou : luc.boutet.auteur@gmail.com


Pour acheter sur Amazon, suivre le lien ci dessous :




 




35 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page