top of page

Une artiste embauchée à l’EHPAD d’Évran



L’EHPAD du Clos Heuzé d’Évran vient de recruter animatrice socio-culturelle. Laurence Truffaut, artiste-peintre apportera un plus, avec son expérience d’artiste.


Laurence Truffaut, alias ELLE Tée


Bonjour Laurence. Pouvez-vous vous présenter ?

J’ai la chance d’avoir une carrière professionnelle atypique, ce qui explique sans doute que, bien que j’approche de la soixantaine, je me sente plus que jamais en forme et super motivée. J’ai en effet exercé, le métier d’assistante de gestion pendant 21 ans à Orléans avant de procéder à une reconversion professionnelle à l’occasion d’un licenciement économique en 2010. En parallèle artiste peintre et plasticienne, j’avais commencé, en 2007, à animer des cours de dessin dans ma commune. Je me suis donc tournée tout naturellement vers le métier d’art thérapeute, que j’ai exercé en profession libérale pendant 5 ans. Le métier de l’animation de loisir est venu compléter ce nouveau cursus quelques années plus tard, en 2017, alors que, pour des raisons familiales, j’avais dû revenir ici, dans ma région natale. Je l’ai tout d’abord exercé comme salariée auprès des enfants de Pleugueneuc en accueil de loisirs et avec les temps d’accueils périscolaires. J’ai passé le BAFA. J’avais 53 ans ! Imaginez-moi entourée de tous ces jeunes adultes !

À la fin de mon contrat, j’ai exercé en salariée comme animatrice socio-éducative dans des structures comme Ehpad, foyers de vie et associations d’insertion sociale. C’est ainsi que j’ai acquis une solide expérience de 20 ans d’animation, aussi bien des cours que des ateliers créatifs à visée thérapeutique, auprès de publics très différents, y compris des personnes atteintes de handicap. En parallèle, j’ai gardé un pied dans les activités artistiques - sous le pseudo de Elle Tée - en entrant dans des collectifs associatifs de la région.


Quel est exactement votre métier ?


L'animateur socio-culturel conçoit, organise et encadre des activités éducatives et culturelles auprès d'enfants mais aussi d'adolescents, d'adultes ou de personnes âgées. Son objectif est de favoriser les échanges et la cohésion sociale, d'encourager l'expression et l'épanouissement des individus.

J’ai envie de dire aussi qu’il peut créer également du lien avec les équipes de la structure. Concevoir, organiser et encadrer une animation demande un savoir-faire et un savoir-être important. Concrètement, l’animateur planifie les activités de la période en fonction des objectifs visés et du contexte : non seulement les centres d’intérêts, les possibilités intellectuelles et physiques du public, mais aussi la configuration du lieu, le matériel à disposition, les capacités et disponibilités de l’équipe… et ses propres goûts, capacités et limites bien sûr !

Il communique et met en scène ses animations (affichages, décors) pour attiser la curiosité et donner envie à son public de participer, et aux partenaires de coopérer à mettre de l’ambiance. Il organise ses ateliers - lieu, matériel, déroulé. Et il anime ! Animer c’est insuffler dans un lieu, chez les gens, une énergie de vie. C’est pour moi le plus beau métier du monde puisque je l’ai choisi !


Pourquoi avoir choisi d'exercer dans un EHPAD ?


L’EHPAD est un espace médicalisé où des personnes viennent passer les dernières années de leur vie. Ce contexte est parfois très difficile psychologiquement pour elles. Attentif et souriant, le personnel hospitalier est formidable. Il prend grand soin à veiller à leur bien-être, mais, même s’ils le proposent, leur disponibilité et capacité d’animer des activités en dehors des soins sont limitées. C’est pourquoi, lors d’un forum de recrutement à Dinan, Ce poste a été une chance pour moi, car il correspond parfaitement à mes goûts, lieu, horaires et capacités ! Même si je connais les limites liées au handicap chez certains, bien sûr, voir les sourires se dessiner sur le visage des personnes que j’accompagne, susciter leur intérêt, leur curiosité, est une immense joie pour moi. C’est énormément gratifiant. De plus, c’est un public attachant. Pensez, ils ont l’âge de mes propres parents ! Alors j’ai souvent entendu les ritournelles, ambiances qui ont bercé leur jeunesse. Je connais leurs goûts. Un grand avantage ! En plus, ils adorent chanter et moi aussi ! Alors oui, c’est un choix et j’ai au fond de moi l’espoir d’y terminer une carrière bien remplie.


Propos recueillis par Luc Boutet
57 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le Gouvernement est nommé.

Vendredi 12 juillet, à 18 heures précises, sur le perron du Palais de l'Élysée, Monsieur Alexis Kohler, Secrétaire Général de l'Élysée, s'approche du micro installé en haut des 3 marches, pour annonc

Comments


bottom of page